Test de concordance de script : mise au point et applications au domaine de la médecine légale

A. Franchi et ses collègues ont récemment publié un article dans La Revue de Médecine Légale (2018) au sujet du test de concordance de script en médecine légale.

 

Résumé :

But de l’étude
Le test de concordance de script n’ayant jamais été appliqué au domaine de la médecine légale, et dans la perspective de sa mise en place aux épreuves de l’examen classant national, nous avons souhaité élaborer une épreuve pour l’évaluation du raisonnement médico-légal des étudiants en cours de spécialisation.

Méthodes
Une épreuve version papier comportant 24 vignettes cliniques de 3 questions chacune, a été rédigée en respectant les cinq étapes de construction et a été soumise aux 22 étudiants inscrits en capacité médicojudiciaire et diplôme d’études spécialisées complémentaires de l’Est de la France. Le panel d’expert était composé de 8 experts de 6 centres médico-légaux différents (Grenoble, Montpellier, Nancy, Nice, Tours, Toulouse). Le coefficient alpha de Cronbach a été calculé pour évaluer la cohérence interne.

Résultats
Le coefficient alpha de Cronbach était de 0,48 (0,69 après optimisation par suppression de 14 items). Le score moyen des étudiants obtenu était de 12,14/20 (minimum 8,14/20 ; maximum 14,26/20). Un seul item n’était pas discriminant et les réponses des experts étaient majoritairement homogènes (86,1 % des cas).

Conclusion
Cette étude a montré que cet outil pédagogique pouvait être utilisé dans le domaine de la médecine légale, à visée formative plutôt qu’évaluative. L’appréciation de ce test était bonne hormis la mauvaise qualité des photographies nécessitant l’élaboration d’une épreuve informatisée. Il est cependant nécessaire d’en améliorer sa cohérence interne et d’effectuer un test re-test auprès d’un nouveau groupe d’étudiants.

https://doi.org/10.1016/j.medleg.2018.04.001

Retour à la liste des actualités