L'introduction d'une séance de simulation in situ standardisée dans un dispositif de sélection en anesthésie-réanimation peut-elle aider à mieux sélectionner les futurs candidats spécialistes?

Fernande Lois et Marc de Kock ont récemment publié un article dans la revue Pédagogie médicale au sujet d'une séance de simulation in situ standardisée dans un dispositif de sélection en anesthésie-réanimation.

Résumé :

Contexte : Un dispositif de sélection doit permettre d'évaluer les compétences nécessaires à l'entrée en formation. Aucune méthode d'évaluation isolée ne permet de fournir ces données. Notre dispositif repose sur quatre éléments : résultats antérieurs, examen écrit, stage et présentation orale. Malgré cette approche, les enseignants cliniciens rapportent régulièrement un écart entre les résultats de la sélection et les performances sur le terrain.

But : Évaluer l'apport de l'introduction de la simulation lors de la sélection dans l'amélioration de la qualité du classement de sélection.

Matériel et méthodes : Seize postulants participent à une séance de simulation filmée. Les performances sont évaluées à l'aide d'une grille d'évaluation critériée. Les scores obtenus pour les épreuves sont collectés ainsi que les résultats des évaluations durant les première et deuxième années de formation. Plusieurs modèles de sélection sont élaborés pour évaluer l'intérêt de la simulation dans le cadre de la sélection.

Résultats : Il n'existe pas de corrélation entre le résultat obtenu lors de la sélection et les évaluations de stage de première et deuxième années de formation. Une corrélation significative entre les résultats de la sélection et les résultats globaux de première et deuxième années est trouvée dans le modèle intégrant la simulation aux évaluations actuelles. L'analyse multivariée met en évidence l'examen écrit comme facteur indépendant de réussite en première et deuxième années de formation.

Conclusion : L'introduction d'une séance de simulation dans le dispositif de sélection semble améliorer la qualité du classement de sélection. Elle semble particulièrement intéressante pour remplacer les évaluations de stage.

https://doi.org/10.1051/pmed/2017021

Retour à la liste des actualités