L’apprentissage de procédures médicales par vidéo : effets de la segmentation et du contrôle du rythme par l’apprenant

Nouvelle thèse de doctorat de Nicolas Biard (Université Rennes 2, 2019).

 

Résumé :

Les vidéos sont de plus en plus utilisées dans l’enseignement. C’est également le cas dans la formation médicale et paramédicale et, entre autres, dans l’apprentissage de procédures qui seront à réaliser de manière différée. Malgré l’intérêt pédagogique qu’elles offrent aux apprenants, leur utilisation peut entrainer des difficultés spécifiques dans le processus d’apprentissage des utilisateurs en raison de la nature transitoire des informations fournies. Pour limiter la surcharge cognitive que cela peut engendrer, il est possible de laisser le contrôle du rythme de la vidéo à l’apprenant, avec un bouton pause sur l’interface du lecteur par exemple. Cependant, les modèles mentaux des apprenants novices peuvent ne pas être suffisamment pertinents pour savoir à quel moment de la procédure arrêter la vidéo. Ainsi, l’introduction d’une segmentation, avec des pauses imposées par le système à chaque étape de la procédure, peut s’avérer plus efficace lors d’un apprentissage d’une compétence clinique. Ces modalités de présentation de l’information ont été étudiées sous l’angle de la théorie de la charge cognitive et de la théorie cognitive de l’apprentissage multimédia. Une série d’études est menée afin de déterminer la manière dont il est préférable de présenter l’information délivrée par les vidéos pour faciliter son apprentissage. Nous avons tout d’abord vérifié que l’association de la segmentation au contrôle du rythme par l’apprenant améliore la qualité de l’apprentissage (expé. 1) et que cet effet positif était bien lié à la segmentation et non au temps d’exposition au matériel pédagogique (expé. 2) ou à la durée des pauses imposées (expé. 3). Enfin, deux autres modalités, permettant d’optimiser encore l’apprentissage, ont été testées. Alors que l’indiçage verbal n’a pas amélioré l’apprentissage (expé. 4), nous avons pu montrer qu’une incitation à faire des pauses lors de la consigne avait un effet positif sur les comportements des apprenants et sur la qualité de l’apprentissage (expé. 5). Les résultats de ces études sont discutés et des perspectives proposées.

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02020680/

Retour à la liste des actualités