Formons-nous réellement les kinésithérapeutes au raisonnement clinique?

Youness Azemmour a récemment publié un éditorial dans la Revue Kinésithérapie au sujet de la formation des kinésithérapeutes au raisonnement clinique.

Résumé :

La formation du professionnel de demain revêt une importance capitale aujourd’hui, c’est pourquoi la réforme de la formation en kinésithérapie doit être étudiée et questionnée par les professionnels. Les réformes en cours des systèmes de formation, dans nos pays respectifs, en sont témoins.

En France, la durée de la formation a été allongée et comprend désormais cinq années d’étude. Au Maroc, le système Licence-Master-Doctorat a été instauré dans les instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé. Ces deux exemples ne sont pas exhaustifs : d’autres pays ont entamé des réformes similaires.

Face aux défis d’une autonomie responsable que la réglementation et l’exercice de la kinésithérapie imposent, le développement de la compétence « prise de décision clinique » ou « raisonnement clinique » (RC) devient une finalité incontestable de formation. Chercheur, formateur, tuteur de stage ou simple praticien, nous sommes tous responsables et acteurs de la formation. Quel que soit notre angle d’approche, formons-nous les étudiants kinésithérapeutes au RC ?

Retour à la liste des actualités